Chroniques·Fantasy

Ma chronique : Le porteur de mort

Auteur : Angel Arekin

le-porteur-de-mort,-tome-1---l-apprenti-711300-250-400

Édition : Plume blanche

Pages : 424

Tome : 1

Prix : 21.90€

Date de parution : 16/02/2017

Résumé :

À 17 ans, Seïs Amorgen est nommé pour intégrer la plus grande confrérie du royaume d’Asclépion. S’il accepte, il deviendra l’un des guerriers les plus éminents de la monarchie. S’il refuse, il restera le gamin frivole et arrogant qui fraye avec les bandits de sa ville natale.
Alors que l’ombre du Renégat s’étend sur sa terre d’origine, Seïs va devoir prendre la décision qui bouleversera sa vie et, bientôt, il devra faire face à ses propres démons.

Mon avis :

Je tenais à remercier les Editions Plume Blanche pour cet envoi qui m’a permis de découvrir une vrai pépite !!

L’univers est très bien décrit surtout au niveau des coutumes et de la culture des habitants. Au niveau des descriptions la seul chose qui m’a un peu manqué c’est au niveau du paysage. Cela ne m’a absolument pas gêné dans ma lecture mais un peu plus ne m’aurais pas déplu.

Le concept de la confrérie m’a beaucoup plu et l’intrigue est très bien mené. Même si le concept d’une confrérie n’est pas une nouveauté, j’ai apprécié la complexité que l’auteur apporte.

On s’attache assez vite aux personnages, ils sont pour la plupart bien développer, mais il reste beaucoup à découvrir sur eux et j’espère qu’ils seront développé dans les prochains tomes.

Naïs m’intrigue énormément, je suis très curieuse de voir son évolution futur. Cette curiosité vient notamment d’une phrase qu’à dit un des personnages à propos de Naïs et plusieurs choses nous laisse penser que Naïs a un rôle important à jouer dans cette histoire.

Le personnage du « rouquin » (comme l’appel Seïs), m’a laissé un peu perplexe. Quand on le rencontre je pensais qu’il aurait une place plus importante et qu’il serait plus complexe mais je le trouve un peu en retrait et plus « sage » que je l’espérais. Il n’est pas inutile pour autant, ses apparitions sont toujours intéressantes et c’est un personnage avec beaucoup d’humour.

Je suis contente de l’évolution de Seïs dans le roman car il garde cet humour et cette façon de penser qui lui est propre jusqu’à la fin. Mais c’est aussi ce qui m’a un peu déçu, car j’espérais une certaine évolution au cours de son apprentissage. Seïs est un personnage complexe, il est bien plus réfléchi et mature qu’il le laisse paraitre. Il risque de nous surprendre par la suite.

Je ne vous parle pas ici de tous les personnages car ils sont nombreux, je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous même !! ^^

Ce livre mêle l’humour, la dureté de la vie, la mort et les choix de la vie. On sent que l’auteur a une maitrise parfaite de son univers et que l’on a encore beaucoup à découvrir.

En bref, une très bonne lecture, presque un coup de cœur, hâte de lire la suite !! ^^

Publicités

3 commentaires sur “Ma chronique : Le porteur de mort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s