Ma chronique : Gardiens des cités perdues : Exil

Auteur : Shannon Messenger9782371020276FS

Edition : Lumen

Pages : 572

Tome : 2

Prix : 15€

Date de parution : 15/01/2015

Résumé :

Télépathe depuis l’enfance, Sophie a découvert qu’elle devait ses pouvoirs à son héritage elfique. La jeune fille vit désormais au manoir de Havenfield, où elle a trouvé sa place auprès de ses deux parents adoptifs, même s’il lui reste beaucoup à apprendre pour s’intégrer au monde des Cités perdues. Elle fait une découverte unique le jour où elle croise le chemin de Silveny, la seule alicorne femelle connue, et se retrouve aussitôt chargée de l’éducation de l’animal, dont l’apparition représente un signe d’espoir pour tous les elfes. Mais les ravisseurs de Sophie complotent toujours dans l’ombre, et de nouveaux messages du mystérieux Cygne Noir viennent compliquer le mystère. Tandis que la tension monte, la jeune prodige se retrouve contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Mon avis :

Après ma lecture du premier tome peu de jour se sont passés avant que j’achète ce second tome et encore moins avant que je le lise !!

J’ai adoré retourner dans cette univers et retrouver les personnages.

Dans se second tome de nombreuses péripéties attendent notre jeune héroïne. Elle va devoir se surpasser pour s’en sortir.

On va en apprendre encore beaucoup sur l’univers et encore plus sur certains personnage. J’ai beaucoup apprécié que l’auteur mette un peu plus en avant dans ce tome Keefe, qui est un personnage que j’aime particulièrement car il est presque toujours de bonne humeur prêt à faire des blagues et il était pour le moment assez en retrait. Ce que j’ai également aimé au niveau des personnages c’est le changement d’attitude de Fitz qui rend le personnage plus complexe et plus profond que dans le premier tome. Avec ce changement chez Fitz et avec les différentes découvertes que fait Sophie, on se rend bien compte que finalement ce n’est pas si parfait que ça chez les Elfes.

J’adore toujours autant la plume de l’auteur qui nous fait plonger dans cette univers merveilleux, et pleins de rebondissement. Ce second tome était meilleurs que le premier au niveau de l’action qui est présente plus régulièrement.

En bref, encore un coup de cœur pour le second tome de cette saga qui promet de très belle lecture !!!

Ma chronique : Alice de l’autre côté du mouroir

Auteur : Mainak Dhar9782265114487

Edition : Fleuve édition

Pages : 208

Tome : 2

Prix : 17.50€

Date de parution : 10/11/2016

Résumé :

Plus de deux ans se sont écoulés depuis qu’Alice a chuté à la suite de Grandes Oreilles. Deux ans de combats acharnés pour aboutir à une paix relative entre les Gardes Rouges et l’armée d’Alice. Depuis, elle est devenue la Reine Blanche, mi-humaine, mi-zombie, régnant sur deux royaumes : le Pays des Morts, occupé par les Mordeurs, et le Pays des Merveilles, la nouvelle communauté qu’elle a fondée.
Mais de nouvelles attaques de morts-vivants affaiblissent la position d’Alice. Alors que les dissensions politiques et la peur déchirent le Pays des Merveilles, le Comité Central crée la riposte idéale pour éradiquer ce foyer de résistance : sa propre Reine Rouge.
L’heure de l’affrontement a sonné entre les deux souveraines zombies.

Mon avis :

Encore un second tome mais dans un autre registre ! On va donc retrouver Alice, alias La reine blanche, au pays des merveilles.

J’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’histoire et surtout à rentrer dedans. Le début m’a paru long, on découvre la vie au pays des merveilles et ce qu’est devenu Alice et ses coéquipiers.

On retrouve un peu l’ambiance du premier tome lors de la seconde partie de celui-ci avec plus d’action.

Ce n’est pas un coup de cœur comme le premier tome notamment à cause de cette première partie plus lente mais la deuxième partie est vraiment bien rythmé et addictive. Avec comme je le disais un ambiance et un enchainement semblable au premier tome qui nous embarque complétement dans le récit.

L’auteur pointe se que l’on pourrait appeler l’effet de groupe, avec notamment ce moment où la majorité de la population du pays des merveilles souhaitent arrêter de ce battre et finalement s’allier avec l’ennemi alors qu’un petit groupe ne le souhaite pas. Ce plus gros groupe pousser par la soif de pouvoir d’une seule personne. Ce point fait beaucoup réfléchir, surtout avec les impacts que cela entraine par la suite.

On finit donc en beauté ce second tome et j’ai hâte de découvrir le troisième.

En bref, une lecture mitigé en deux parties mais une seconde partie digne du premier tome !

Ma chronique : Alight

Auteur : Scott Sigler

alight

Édition : Lumen

Pages : 568

Tome : 2

Prix : 15€

Date de parution : 15/09/2016

Résumé :

Échappés de leurs cercueils, M.Savage, surnommée Em, et ses compagnons ont parcouru des kilomètres de couloirs envahis d’ossements, affronté la faim et la soif, combattu un redoutable ennemi, les Adultes, avant de pouvoir enfin sortir du piège dont ils étaient prisonniers. Mais arrivés sur Omeyocan, le monde qui leur est destiné, les jeunes survivants déchantent vite… Pour protéger et nourrir son peuple, à présent constitué de centaines d’enfants, Em va devoir explorer une cité dévastée, perdue au cœur d’une jungle habitée par de terribles créatures et, semble-t-il, d’autres êtres humains. Mais le danger qui guette la troupe ne vient pas seulement de l’extérieur. A mesure que le passé rattrape les adolescents, des clans se forment, des luttes intestines menacent la cohésion du groupe, l’adorateur d’un dieu assoiffé de sang est même prêt à tout pour renverser la jeune Savage… Jusqu’où Em ira-t-elle pour conserver sa place de chef ? Entre la survie de tous et le pouvoir, que choisira-t-elle ?

Mon avis :

Un très bon second tome. Cela faisait un petit moment que j’avais lu le premier tome mais je n’ai eu aucun mal à me remettre dedans, je ne me suis pas souvenue en détail du premier tome mais nous avons quelque rappel au fur et à mesure de se second tome.

On découvre ici une autre ambiance que le premier tome. Nous retrouvons Em et les autres dans une jungle sur une nouvelle planète. Il va falloir trouver de quoi manger et au cours de leurs recherches, ils vont découvrir qu’ils ne sont pas seul sur cette planète. Un autre gros problème pour Em c’est la cohésion du groupe composé d’une centaine d’enfant, qu’il faut gérer.

Ce second tome va être pas mal mouvementé et on ne va pas s’ennuyer. On va aussi en apprendre encore sur les origines de Em et les autres et notamment sur les signes qui ornent leurs fronts.

Ce tome nous montre beaucoup sur la vie en groupe et la manière dont la peur peut influer sur notre façon d’agir. Cela montre comment avec presque facilité on peut monter les esprits à penser d’une certaine manière.

C’est vraiment intéressant de voir les deux ambiances qu’a créée l’auteur au travers de ces deux premiers tomes. Les personnages évoluent en conséquence et notamment Bishop qui parait plus mature et réfléchit dans ce tome. Em quant à elle est plutôt en recherche de réponse, de qui elle est et que doit-elle faire. Cela l’amène à faire des erreurs de jugement ou dans ses choix, qui influe beaucoup sur le groupe et leur survit.

En bref, un très bon second tome, avec une fin qui promet un très beau tome trois, dans lequel je pense on ne va pas s’ennuyer !!

Ma chronique : Gardiens des cités perdues

Auteur : Shannon Messenger

couv43762396

Édition : Pocket jeunesse

Pages : 496

Tome : 1

Prix : 7.80€

Date de parution : 16/02/2017

Résumé :

Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt. De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

Mon avis :

Un énorme coup de cœur pour cet univers !! En une après-midi ce premier tome était déjà fini et trois jours plus tard le second tome était déjà dans ma pal et lu quelque jours après.

Ce que j’ai apprécié le plus, c’est l’univers. Les descriptions donnent tellement envie d’aller avec Sophie  !!

C’est vrai que les trois-quart du livre concerne surtout la mise en place et la découverte de l’univers mais c’est une partie que j’ai beaucoup apprécié car il n’y avait pas à « réfléchir » plus que ça. Même si quelque questionnement arrivent et qu’il y a quelque moment un peu plus mouvementé, c’est une partie relativement calme. Mais on ne s’ennuie pas pour autant.

Ce n’est vraiment qu’à la fin qu’on rentre dans le vif du sujet, avec de l’action, de nouvelles énigmes et un peu de suspense.

Dans ce nouvel univers Sophie va devoir comprendre et apprendre les coutumes et la vie de ses nouveaux amis. Même si d’apparence certaines choses paraissent semblables, Sophie va devoir remettre toute ce qu’elle a appris chez les humains en question.

On découvre de nombreux personnages dans ce premier tome et certains ne sont pas forcement approfondie mais ce n’est pas gênant et nous en saurons plus dans les prochains tomes.

En bref, un énorme coup de cœur pour ce premier tome, hâte de lire la suite de cette saga qui promet d’être excellente !!

Ma chronique : Culottées

Auteur : Pénélope Bagieu

culottees_reference

Édition : Gallimard jeunesse

Pages : 144

Tome : 1

Prix : 19.50€

Date de parution : 22/09/2016

Résumé :

Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

Mon avis :

J’ai passé un très bon moment avec cette lecture. J’ai adoré découvrir l’histoire de ces femmes au travers d’illustration toute plus sympa les unes que les autres.

Avec une touche d’humour parfaite, Pénélope Bagieu nous fait le portrait de quinze femmes qui ont pris leur destin en main.

J’ai beaucoup appris avec cette lecture, car j’avoue que je ne connaissais aucune des femmes présentes dans ce livre. Cette lecture est vraiment une bouffé d’air frais même si les histoires de ces femmes ne sont pas toujours joyeuses.

Les illustrations sont colorées et aéré, ce qui rend la lecture très agréable.

En bref, un livre inspirant à lire absolument ! !

Ma chronique : La rusalka

Auteur : Erin Bow

Rusalka

Édition : Alice fantasy

Pages : 270

Prix : 16.50€

Date de parution : 29/11/2012

Résumé :

« Linay rit joyeusement, mais sans compassion.

-Que veux-tu alors ? La beauté ? La chance ? Je les vends toutes, dit-il en s’approchant de Kate, répandant une odeur aigre d’épices brûlées. Bien entendu, les amulettes sont inutiles, des babioles pour les imbéciles. Mais j’ai un véritable pouvoir et je suis disposé à l’utiliser. Cela vaut plus que ton travail, mais nous pourrions faire un échange.

-Que veux-tu, toi ?

-Ton ombre. Si tu me donnes ton ombre, je t’accorderai ton vœu le plus secret. »

Il y a eu le skara rok, « la mauvaise période », la canicule qui a détruit les cultures. Puis, une épidémie de « fièvre des sorcières », à laquelle ont succombé bien des gens, dont le père de Kate. Enfin, l’hiver, et la famine… Pour survivre, Kate, orpheline, affamée, ne possède plus que ses outils de sculptrice et l’ancien établi de son père dans lequel elle se réfugie la nuit. Un jour arrive Linay, un étrange albinos, un « sorcier blanc », à la recherche d’une ombre pour pouvoir tisser un sortilège puissant. Kate lui semble une proie bien facile. Mais une ombre ne se vole pas, elle doit être donnée librement. Et Kate lui refuse la sienne. Alors, Linay multiplie les miracles autour d’elle pour faire naître la suspicion à son égard. Accusée de sorcellerie, Kate risque le bûcher et doit donc fuir son village, démunie de tout. Elle n’a d’autre recours que céder son ombre à Linay, pour obtenir de lui quelques moyens de subsistance. En échange, car l’usage de la sorcellerie exige toujours un don, il concède la parole à son petit chat – le vœu inavoué de l’orpheline : un compagnon pour briser sa solitude. Kate ignore encore que le sortilège qui se servira de son ombre a pour but d’assouvir une terrible vengeance. Et que son destin est maintenant lié à celui de la rusalka.

Mon avis :

Voici la lecture du challenge du mois de mai. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance du livre. C’est de la fantasy mais on retrouve un peu une ambiance du moyen-age, et c’est ça que j’ai apprécié.

On va donc suivre l’histoire de Kate, qui va perdre son père à la suite d’une épidémie qui est appelé « fièvre des sorcières ». Orpheline, Kate va survivre en faisant des sculptures. Un jour un sorcier qui s’appelle Linay va arriver et lui propose un marché : son ombre contre son vœu le plus secret.

Le côté magique m’a beaucoup plus, car ce n’est pas la magie qu’on voit d’habitude où je calque des doigts et hop c’est bon. Non là il y a une notion importante, qui est qu’il faut donner pour recevoir. Cet aspect est très important dans l’histoire et finalement c’est même le cœur de l’histoire.

Cette histoire traite aussi de la différence et du rejet de la différence. Kate va aller avec les Vagabonds, qui sont considérés comme des sorciers, elle-même est appelé sorcière parce qu’elle sculpte très bien. Dans le cas de l’épidémie de « la fièvre des sorcières », les vagabonds en ont beaucoup souffert car c’est eux qu’on accusé.

Il y a également une pointe de mythologie avec la présence de La rusalka. Je ne connaissais pas du tout ce mythe et cette lecture m’a permis de le découvrir, c’est vraiment un plus à l’histoire.

Linay est un personnage que j’ai apprécié. Il prend soin de Kate et même si il l’utilise pour son sortilège, il a vraiment l’air de tenir à elle. Il y a une sorte de candeur et de tristesse dans ce personnage qui le rend très intriguant.

Il y a dans ce roman une touche d’humour et de joie qui est notamment apporté avec la présence de Loque, le chat de Kate dont Linay donne la parole.

La fin m’a vraiment ému et j’ai même pleuré. C’est une fin forte en émotion.

En bref, une très belle découverte, que je vous conseil fortement !

Ma chronique : Before

Auteur : Anna Todd

BEFORE_TOME1_COUV-507x800

Édition : Hugo roman

Pages : 296

Tome : 1

Prix : 14.50€

Date de parution : 07/01/2016

Résumé :

Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande : Nathalie, Molly, Melissa et Steph tiennent un rôle essentiel.
Ce journal lui permet d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme… peut-être pas si noire qu’il y paraît. Ce point de vue d’Hardin nous incitera-t-il à l’indulgence ?

Car la vie n’a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, même de lui-même.
Jusqu’au jour où sa route croise celle de Tessa…
Sera-t-il capable de l’aimer ?

Mon avis :

Les premières pages m’ont un peu perdue, je m’attendais à relire After du point de vue de Hardin. Mais dans les premières pages on découvre les histoires d’autres personnages, qui finalement nous apporte beaucoup pour la suite.

On retrouve finalement Hardin et Tessa. Et c’est vrai qu’enfin savoir ce qui ce passe dans la tête d’Hardin c’est top !!

On retrouve la même ambiance que dans After, avec Hardin qui toujours lui-même avec son caractère bien à lui. Et Tessa qui est toujours aussi têtue.

C’est plutôt drôle de voir comme Hardin a vécu sa rencontre avec Tessa et se qu’il en pense.

En bref, une bonne lecture, à lire pour ceux qui ont apprécié After !

Bilan Mai 2017

Le mois de juin vient de commencer il est temps de faire un bilan du mois passé !!

Les nouveaux venus dans ma PAL :

Sur ce point là on ne peux pas dire que j’ai été très raisonnable ! Beaucoup de livre on rejoint ma PAL au mois de mai, mais la majorité sont d’occasions donc …. c’est moins catastrophique pour mon porte-monnaie mais ça l’est tout autant pour ma PAL !!^^

Commençons par mon passage à Gibert jeune à Paris !

20170502_185104_1495928559502

Sur le lot, 3 sont d’occasions donc je m’en tire bien ! ^^ Il y a Culottées de Pénélope Bagieu, Confess de Colleen Hoover, La nuit du solstice de L.J Smith et Alice au pays des zombies de Gena Showalter.

Ensuite je suis allée faire un tour dans une brocante…

20170507_164315_1495928559326

Bien évidemment tout ça à pas cher. Il y a Le baiser de l’ange tome 2 et 3 de Elizabeth Chandler , Orgueil et préjugés de Jane Austen, Et après… de Guillaume Musso, Jamais deux sans toi de Jojo Moyes. Après j’ai reçu une box de chez Once Upon a Book !!

20170511_173605_1495928559006

Il y avait Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton, Rossignol de Benjami Lacombe et Sébastien Perez et Les chroniques du magicien noir de Trudi Canavan.

Et pour bien finir le mois un livre plaisir et un petit tour chez Easy Cach ! Sans oublier l’achat d’un deuxième tome en e-book.

Il y a Le rêve de Ryôsuke de Durian Sukegawa, Quatre filles et un jean de Ann Brasharés, le tome 15 de Anita Blake de Laurell K.Hamilton, Le prince des ténèbres tome 3 de Jeaniene Frost, le tome 12 de La communauté du sud de Charlaine Harris et Gardiens des cités perdues tome 2 de Shannon Messenger.

Il y a également la lecture du challenge du mois de mai, La rusalka de Erin Bow !

Rusalka

Mes lectures du mois de mai :

Un mois de mai chargé en acquisition mais pas mal de lecture également !!

On ce retrouve le mois prochain pour le bilan de juin !! ^^

Et vous quel est votre bilan pour ce mois de mai ?