Ma chronique : Alice au pays des morts-vivants

Auteur : Mainak Dhar

alice-au-pays-des-morts-vivants-753364

Édition : Fleuve éditions

Pages : 256

Tome : 1

Prix : 17.90€

Date de parution : 12/05/2016

Résumé :

Pays des Morts, Inde. Du monde d’hier, il ne reste rien, juste les armes, nécessaires à la survie. Depuis qu’un virus a réduit la quasi-totalité de l’humanité à l’état de zombies, le Comité Central règne sur cette partie du globe. L’instrument de son pouvoir : son armée, Zeus. Alice, quinze ans, vit dans une communauté restée indépendante et libre. Pour toute école, elle n’a connu que celle du combat. Mais elle y excelle. Lors d’une patrouille, elle surprend un mort-vivant portant des oreilles de lapin rose qui sort subitement de terre, puis qui disparaît. Des rumeurs parlent d’un réseau souterrain où les Mordeurs se réfugient. Sans l’ombre d’une hésitation, elle s’engouffre à sa suite. Et chute…

Mon avis :

Ce fut une superbe découverte ! La quatrième de couverture m’avait beaucoup plu. Étant une fan de Alice au pays des merveilles, je m’étais dis que cela pourrait être vraiment intéressant de voir comme l’auteur avait tourné l’histoire. Et j’ai été juste énormément surprise.

Au début de ma lecture, je suis partie dedans comme si ça allait être une histoire légère, drôle. Et après une dizaine de page, j’étais totalement captivé par l’histoire. L’univers que l’auteur a mis en place, l’intrigue, les personnages, tout ma captivé.

On se retrouve une quinzaine d’année après une guerre nucléaire et la propagation d’un virus. Il ne reste rien du monde que l’on connait aujourd’hui et on suit la jeune Alice, qui n’a pas connu l’ancien monde et qui a grandit l’arme à la main. J’ai très vite oublié qu’Alice avait 15 ans, on voit dès les premières pages qu’elle est très mature. Quand elle tombe dans le trou à la suite du mordeur aux oreilles de lapin, elle réagit d’instinct et je pense que peut d’adulte de sa communauté aurait pu faire ce qu’elle a fait.

J’ai adoré la référence à l’histoire d’Alice au pays des merveilles, avec la prophétie et tout ce qui tourne autour, comme le mordeur aux oreilles de lapin.

On ne s’attache pas aux personnages secondaire, l’auteur nous dévoile juste ce qu’il faut pour que l’on puisse comprendre leurs actions. Personnellement j’ai adoré le mordeur aux oreilles de lapins et le mordeur chapelier fou. Et on fini l’histoire avec un regard différent, au niveau des mordeurs, on ne s’attache pas à eux mais ils font parties des personnages secondaires à part entière.

En bref, un énorme coup de cœur pour ce roman, addictif et j’attends impatiemment la suite. Et finalement une belle leçon de vie aussi. Les méchants ne sont pas toujours ceux qui en ont l’apparence.

Publicités

Une réflexion sur “Ma chronique : Alice au pays des morts-vivants

  1. Ping : Concours 1 an du blog !! – PonyBook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s