Ma chronique : Ma raison de vivre

Auteur : Rebecca Donovan

Édition : Pocket jeunesse

ma-raison-de-vivre-557497-250-400

Pages : 544

Tome : 1

Prix : 18.90€

Date de parution : 05/03/2015

Résumé :

  • Et si je ne veux pas être ami avec toi?
  • Alors nous ne serons pas amis.
  • Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami?
  • Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon avis :

Une histoire magnifique et bouleversante. Un énorme coup de cœur pour ce livre, je l’ai tout simplement dévoré. L’histoire d’Emma et d’Evan est vraiment pleine de tendresse.

Emma, ma fait vivre plein d’émotion ! J’ai été en colère contre elle, j’ai ressenti de la compassion, de la tristesse, j’ai eu envie de la protéger, j’ai aussi ressenti sa joie… bref j’ai joué au yoyo pendant tout le livre. Emma est quelqu’un de forte et qui malgré, sa situation, arrive encore à penser aux autres.

Evan, au départ m’a vraiment intrigué. Toujours le sourire aux lèvres, même quand il se fait repousser. Et au fur et à mesure de l’histoire je crois que j’ai fait comme Emma, je suis tombé amoureuse de Evan. Il a vraiment tout pour lui ; il est beau, gentil, intelligent, sportif, attentionné, tendre, protecteur…le mec parfait.  Sa plus grosse qualité c’est qu’il tient à Emma et qu’il compte pas lâcher quoi qu’il puisse arriver.

Quoi dire de Sara ! Sara c’est la meilleure amie de tous les temps ! Elle a beau être riche et super populaire, c’est pas pour autant qu’elle va prendre la grosse tête et qu’elle va laisser tomber sa meilleure amie, même si celle-ci n’a pas une vie de rêve, bien au contraire.

En bref, une super histoire, la fin est juste horrible, il me faut la suite. L’auteur a un style d’écriture sublime, on rentre dans l’histoire et on ressort la fin !!

 

Ma chronique : Méto 3 Le monde

Auteur : Yves Grevet

Édition : Pocket Jeunesse

Pages : 360

9782266238328

Tome : 3

Prix :  6.95€

Date de sortie : 02/04/2015

Résumé :

De retour à la Maison, Méto est séparé de ses proches et désigné aux yeux de tous comme le « traître ». Mais les César le conduisent bientôt dans une partie de la grande demeure tenue secrète et réservée aux membres du groupe E, une élite chargée d’effectuer des missions sur le continent…

Mon avis :

J’ai vraiment apprécié retrouver le jeune Méto dans ce troisième et dernier tome. Ce tome est le tome des dernières révélations. Toutes les questions qu’on se pose depuis le début trouvent enfin des réponses.

Méto est de retour à la Maison, mais il ne perd pas en combativité au contraire, il essaie de récolter le plus d’information possible pour continuer ce qu’il avait commencer et tenir les promesses qu’il a pu faire. En effet, Méto veut faire changer les choses et sauver ses amis. Pour cela, il ne va pas hésiter à risquer sa vie.

Dans ce tome, j’ai trouvé qu’il y avait moins d’énigmes et de logique, comme il y a eu dans les deux tomes précédents. Certes on a les réponses à nos questions mais les différentes énigmes que Méto devait déchiffrer m’ont un peu manqué dans ce tome.

Le style de l’auteur reste le même , ce fût une lecture plaisante et je l’ai dévoré en très peu de temps. J’ai vraiment apprécié la fin même si cela à été un peu vite sur certains détails, notamment à propos d’un personnage que rencontre Méto et j’ai trouvé qu’il lui faisait un peu vite confiance.

En bref, un bon dernier tome, quelques bémol mais rien qui ne me fait regretter cette super saga.

Ma chronique : Cézembre noire

Auteur : Hugo Buan

Édition : Pascal Galodé

51EEHYHozzL._SX358_BO1,204,203,200_

Pages : 320

Prix : 8€

Date de sortie : 2009

Résumé :

Que se trame-t-il à Cézembre, cette île mystérieuse de la côte bretonne ? Petite terre, riche d’Histoire et, interdite aux touristes. Cette question, Berty, tueur à gages intérimaire, vieux rocker parisien, tourmenté et endetté jusqu’au cou, ne se la pose pas. Sa cible il devra l’atteindre coûte que coûte. « Il n’y a pas un chat sur ce foutu rocher en plein hiver ! » lui avait dit Kolo. « C’est du billard ! », lui affirma-t-il. En effet, il n’y avait presque personne sur les dix-huit hectares de l’île. Hormis deux agents de la C.I.A, cinq officiers de la Police Judiciaire, un ancien para de Diên Biên Phu, des séminaristes et une famille d’accueil particulièrement troublante. Devra-t-il tuer la douce Daphné? Ou Hale le boiteux ? Plus sûrement un des flics ? A moins que ce ne soit un des agents américains ? Ou encore le mystérieux Noël ? Peut-être le PDG de cette famille en séminaire ? Ce qui est sûr, la photo de la victime apparaîtra sur l’écran de son portable. Et, là, il n’aura plus qu’à viser et tirer… Mais mon Dieu, que ce commissaire Workan l’ennuie.

Mon avis :

Un roman vraiment sympathique, malgré le sujet « sérieux », j’ai commencé ma lecture en rigolant et ça a continué pendant presque tout le livre. L’histoire commence avant que les différents protagonistes arrivent sur l’île.

On commence par suivre Berty, qui est vraiment hilarant, il a un humour un peu pourri, il faut le dire, mais ça nous fait tellement rire.

Au milieu du livre l’histoire se transforme en enquête policière, il y a eu un meurtre et l’équipe du commissaire Workan se met au travail. Au fur et à mesure de l’enquête on découvre les secrets des différents personnages présents sur l’île.

On s’attache un peu à Berty qui n’est pas un mauvais bougre et qui se retrouve dans une situation pour le moins risqué sans vraiment le vouloir.

En ce qui concerne le commissaire Workan, il est quelque peu colérique mais il se control plutôt bien, notamment avec Berty qui raconte des conneries et qui pousse le commissaire à bout.

En bref, un livre bien sympathique avec un auteur qui allie sérieux et humour avec brio.

Ma chronique : Si on nous l’avait dit

Auteur : Laura Trompette
Édition : J.C. Lattès
Pages : 283
Tome : 1Si-on-nous-l-avait-dit-de-Laura-Trompette-Editions-moi

Prix : 12,50
Date de sortie : 09/03/2016

Résumé :

Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant sa routine au sein de la ferme familiale. Elle mène en réalité une double vie : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique rapprochera ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…

Mon avis :

Encore un gros coup de cœur ! ^^ J’avais tellement hâte de lire ce roman ! Il y avait plusieurs raisons à cela, la première est que j’ai des origines de Corrèze, la seconde je suis flexitarienne, Alice est végétarienne, et la troisième est que je suis en stage dans une exploitation agricole. Avec ces trois éléments regroupé, je me suis dis que j’avais pas d’autres choix que de le lire ! ^^

Et j’ai juste A-D-O-R-E  cette histoire !! Les deux points de vue de Alice et Nolan, nous permet d’être à fond dans leur histoire, de bien comprendre ce que pense les deux personnages.

Alice, est pleine de vie, et malgré qu’elle aimerait bien partir ailleurs, surtout à Paris rejoindre Deb sa meilleure amie, elle s’investit au maximum dans  les travaux de la ferme pour aider sa famille. Elle veut partir vivre en ville mais j’ai ressenti le profond attachement qu’elle avait pour sa famille et sa vie en Corrèze (les animaux, les paysages…) alors la question que je me pose c’est : est-ce qu’elle réussira à vivre loin de tout ça?

Et à mon grand malheur ^^ je n’ai pas encore la réponse.

Nolan arrive complétement par hasard chez Alice, et au début on s’imagine pas du tout qu’il va apprécier la vie à la ferme ou quoi que ce soit qui s’en rapproche ! C’est un vrai businessman qui vie aisément et qui n’a pas dans l’idée d’aller courir dans les champs. Il peut parfois avoir un comportement hautain, notamment avec Megan, son ex-femme, et des amies à elle, mais c’est avec tellement de classe que c’est juste hilarant.

En bref, je suis vraiment pressé de lire la suite !! J’ai vraiment apprécié de suivre Alice et Nolan et j’en veux encore !! ^^

Ma chronique : My Destiny

Auteur : Stefany Thorne

Édition : Reines Beaux

Pages : 43651gDCggtSuL._AC_UL320_SR208,320_

Tome : 1

Prix : 18€

Date de parution : 16/03/2016

Résumé :

De retour dans la maison de son enfance pour emballer quelques effets pour sa mère malade, Amy trouve, dissimulé sous le lit, une petite boîte entourée d’un ruban rose. Précieusement conservé à l’intérieur tel un trésor endormi, un manuscrit datant de 1975 intitulé « My Destiny« . Elle y découvre l’incroyable histoire d’amour d’une jeune fille de dix-neuf ans, dont l’auteur et l’héroïne n’est autre que sa mère. Amy se plonge alors quarante ans en arrière, bien déterminée à percer le secret enfoui de Hope Obrien et Matthew Cole. Pourquoi Matthew n’est-il pas au chevet de Hope? A-t-il pu donner à son livre cette fin heureuse tant promise? L’amour peut-il rester intact malgré le temps qui passe? Une rencontre inespérée au bout d’un long chemin d’épreuves qui bouleversera leurs existences à tout jamais…

Mon avis :

Alors que dire de My Destiny, en dehors du fait que ce fut un énorme coup de cœur !! Je me suis énervé, j’ai encouragé Hope, j’ai failli pleurer, j’ai souri et j’ai même désespéré à la fin, d’ailleurs je désespére toujours. ^^

Dans ce roman on suit l’histoire de Hope qui a eu une enfance pour le moins difficile et qui n’a pas fini de traverser des épreuves en tous genres. On compatit tellement sur le sort de Hope, qui est une fille géniale, qui veut juste une petite vie tranquille, elle ne demande pas grand chose. Elle a beaucoup à offrir émotionnellement mais surtout tellement à recevoir. On veut qu’elle s’en sorte, qu’elle ait une vie heureuse, tout le long de ma lecture je l’encourageais.

Ah et Matthew, que dire de Matthew ! C’est un peu le mec parfait, il est attentionné, bienveillant, il veut tellement que Hope s’en sorte et qu’en il apprend se qui se passe avec Tom c’est juste déchirant. Il ne dit pas clairement ce qu’il veut avec Hope mais ces gestes sont tellement clair qu’on ne peut pas vraiment lui en vouloir.

Alors Tom, j’avais juste envie de l’étrangler!! J’étais juste si triste que Hope tombe avec un mec comme ça après tout ce qu’elle a traversé!! A un moment on pense qu’il va mieux mais on ressent la peur de Hope, et on veut qu’elle aille avec Matthew même si Tom redevient « gentil », il reste manipulateur.

Emma et Rose, je les adore !! Elles sont juste adorable, en totale soutient auprès de Hope. Et j’avoue que derrière mon livre je réagissais comme Emma par moment.

En bref, un énorme coup de cœur, j’ai vraiment hâte de lire la suite parce que la fin, là c’est juste pas possible, il me faut la suite !!^^

 

Ma chronique : Hex Hall

Auteur : Rachel Hawkins

Édition : Le livre de poche jeunesse

Pages : 320

Tomes : 1hex-hall,-tome-1---hex-hall-79585

Prix : 5.90€

Date de parution : 14/11/2013

 

Résumé :

Sophie Mercer est une sorcière quelque peu indisciplinée. La voici expédiée à Hex Hall pour apprendre à mieux pratiquer la magie. Drôle d’académie, pourtant ! On y croise une vampire aux cheveux roses, un séduisant sorcier très agaçant, et une élève vidée de son sang… Attention, Sophie va de nouveau s’énerver !

Mon avis :

J’étais assez impatiente de lire ce roman, j’en avais entendu beaucoup de bien, et… je suis un peu déçu. Ce fût plaisant à lire mais j’ai eu beaucoup de mal avec Sophia notre héroïne, notamment au début du roman. Je trouvais qu’elle faisait trop « gamine » et qu’elle critiquait tout ce qu’elle voyait et tous le monde. Cela c’est amélioré au fur et à mesure de l’histoire. Le personnage de Sophia est devenu plus sympathique à suivre et j’ai commencé à l’apprécier.

On rentre assez vite dans l’univers du roman, avec les sorcières, les loups-garous, les fées… L’histoire commence au moment où Sophia arrive à Hex Hall, nous découvrons l’académie en même temps qu’elle, cela nous permet de nous plonger dans l’histoire tranquillement.

Nous faisons la rencontre dés le deuxième chapitre de Archer, un jeune sorcier qui est déjà élève à l’académie. Je trouve que Sophia est tombé un peu vite amoureuse de Archer, après elle ne lui tombe pas dans les bras tous de suite non plus, mais elle se dit amoureuse assez rapidement, alors qu’elle a discuté avec lui peu de fois.

Tous au long de ce tome quelques petits événements vont survenir, mais malgré ces événements, on a l’impression que tout va bien à Hex Hall, personne ne panique, tous le monde est calme, comme si il ne s’était rien passé ! Et c’est seulement vers la fin qu’il y a vraiment de « l’action », et que des révélations sont faites.

En bref, un avis mitigé pour ce roman, mais j’ai apprécié la fin et j’ai bien envie de découvrir la suite malgré tout.

Ma chronique : Princesse cherokee

Auteur : Janet Daileyimage
Édition : France loisirs
Pages : 344
Date de parution : 1966

 

Résumé :

Vive, intelligente, déterminée, Temple Gordon a vécu une enfance de rêve dans la plantation de ses parents, en Géorgie. Mais en ces années 1830, les temps sont troubles : les tensions entre esclaves noirs et maîtres blancs s’exacerbent, la guerre de Sécession n’est pas loin, des bandes de miliciens terrorisent les Indiens. Or les Gordon sont métis, enfants d’Ecossais et de Cherokees. Bientôt, Temple et sa famille sont prises dans la tourmente… Déchirée entre ses racines indiennes et son éducation blanche, la jeune fille est prête à défier le monde entier pour demeurer aux côtés de l’homme qu’elle aime. Blade, un Cherokee qui a décidé de défendre la cause des Indiens. Spoliés de leurs terres, condamnés à l’exode, ensemble ils vont se battre… Derrière l’histoire de Temple, c’est le tragique destin d’un peuple sacrifié qui nous est conté dans le premier volet de cette trilogie.

Mon avis :

Un très beau roman! Il m’a un peu fait penser à Autant en emporte le vent, avec l’ambiance de l’époque, les esclaves, la maison au milieu des terres de la famille. On se plonge facilement dans l’histoire de la famille de Temple.

L’histoire tourne beaucoup autour des décisions politique qui vont décider du sort des Cherokees et de leurs  familles.
Temple est au milieu de tous ça, déchiré entre son amour pour sa famille et les terres de son peuple et pour son mari qu’elle aime.

On va suivre cette famille durant les différentes épreuves qu’elle va  devoir traverser. Et elles vont être nombreuses : la mort, l’humiliation, la trahison…

Vous allez me dire, c’est pas très joyeux tous ça, mais au milieu de tous ça on retrouve une famille unie! On y trouve l’amour, la joie et de l’espoir.

C’est un livre magnifique, une histoire humaine!
Ce n’est pas un coup de cœur pour moi mais presque. La plume de l’auteur est vraiment belle, et cela m’a donné envie de découvrir d’autre livres de cette auteur.

Ma chronique : L’ordre de tuer

Auteur : James Dashner
Édition : Pocket jeunesseimage
Pages : 349
Tome : HS
Prix : 18,50
Date de sortie : 02/04/2015

 

Résumé :

Treize ans avant que Thomas entre dans le Labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n’est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux Etats-Unis, elle frappe de folie les individus qu’elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu’à l’existence de la race humaine ! Convaincus qu’il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver… s’ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde dévasté, certains préfèrent tuer, pour que personne ne découvre la vérité.

Mon avis :

Je suis une grande fan du Labyrinthe, j’ai dévoré les trois tomes et il me tardait de lire le préquel. On apprend beaucoup sur ce qui s’est passé lors de l’éruption solaire et comment est véritablement arrivé la braise, se virus qui rend fou.

Je pense que c’est un bon complément et nous permet de bien comprendre l’histoire que nous avons lu avant. Cela reste sur le même ton que les tomes précédents, toujours avec le style de l’auteur.
Dans ce préquel nous suivons un petit groupe de survivant, dont Mark et Trina qui se connaissaient avant l’éruption solaire.

Mark, est un adolescent lambda, il est hanté par les épreuves qu’il a dû traverser lors de l’éruption solaire, et alors qu’il se croyait en sécurité avec ses amis, il doit à nouveau traverser de dur épreuve. Mark a vraiment peur mais il aime Trina et ne montre pas sa peur et n’hésite pas à suivre Alec, un ancien soldat, pour protéger ses amis.

Trina, qui a le même âge que Mark, se montre parfois plus courageuse et comprend parfois plus rapidement que que lui.

Alec, est un ancien soldat qui a sauvé Mark et Trina plus d’une fois, on peut même dire qu’ils sont en vie grâce à lui. Il n’hésite pas à ce mettre en danger pour protéger ses amis et comprendre ce qu’il se passe. Il a l’apparence d’un gros ours, comme le dit Mark, mais il a vraiment un cœur tendre .

En bref, c’est vraiment un livre à lire pour les fans du Labyrinthe, il nous apprend beaucoup de chose.